Sécurité pour le caravaning

A ce jour, lundi 27 juillet 2003, les documentations sur les précautions à prendre fournies par les constructeurs automobiles, fabricants de caravane, assureurs et sécurité routière sont disparates pour bien prévenir les risques de remorquage. Nous avons commencé un travail de documentation pour mieux comprendre comment réduire les risques et proposer une "Check List" pour les caravaniers prudents, ce que nous nous étions efforcés d'être.
Pour l'instant nous avons trouvé très peu site web francophones et germanophones sérieux sur la question :

Bison Futé propose une fiche sécurité mise à jour le 25 juin 2003 plutôt insuffisante :
http://www.bison-fute.equipement.gouv.fr/2003_Ete_FichesSecurite/Caravane.htm
Cette fiche ne renvoie sur aucune documentation technique de constructeurs ou d'organismes techniques agréés et réciproquement aucun constructeur, assureur ou association de caravaning n'y fait référence, de plus il n'y a aucun appel à améliorer son contenu :
A propos de la mise en lacet, elle ne donne que des critères d'évaluation approximatifs du risque et n'est pas suffisamment précise sur la prévention par allègement des remorques et par répartition des charges (masses sur les essieux, appuis sur le point d'attache ...).
A propos de la vision rien n'est rappelé sur l'obligation d'installer des rétroviseurs convenables ; bien sûr il est indiqué qu'il faut les faire vérifier : il faut savoir que peu de constructeurs automobiles et de vendeurs de caravanes et d'accessoires proposent des rétroviseurs convenables. Il manque, à propos des rétroviseurs, des textes précis, une standardisation ou normalisation sérieuse : les constructeurs automobiles qui proposent des montages en usine de systèmes d'attelage devraient être tenus de vendre simultanément à leurs clients des modèles de rétroviseurs adaptés qui ne vibrent pas et sont positionnés correctement pour la conduite en toute sécurité (on pourrait d'ailleurs exiger la même chose pour les lentilles de Fresnel à l'arrière des monospaces et autres fourgonettes ou véhicules utilitaires).

La Fédération Française des Sociétés d'Assurances vient juste de signer un accord avec l'Etat l'engageant à consentir un effort pour la prévention routière : http://www.ffsa.fr/webffsa/webffsa.nsf/html/prevactionssecuroute mais on est encore loin du compte avec juste un document qui donne quelques recommandations succinctes  sur le WEB (document intitulé "Vous ... votre caravane et l'assurance", Dép. 406 de décembre 2001 : http://www.ffsa.fr/webffsa/webffsa.nsf/html/1D126B0D80AF01F3C1256C3A0043569A/$file/Dep406.pdf) et aucun document remis lors de la prise de contrat d'assurance.

La Fédération Française de Camping et Caravaning http://www.ffcc.fr/Campeurs/FAQ/Reglementation.php#Faq9 est également légère en matière de sécurité : conseils insuffisants en matière de vérification des véhicules sans aucune référence aux constructeurs et pas un mot sur les rétroviseurs à ce jour ; la préoccupation première c'est la réglementation et la sécurité est manifestement reléguée au second plan.

Le caravaning allemand est également relativement insouciant : http://www.caravaning-info.de/technik/beladen.php

Trigano (http://www.trigano.fr/fr/activites/caravane_lois.htm), le grand constructeur français de caravanes, ne propose actuellement pas grand chose sur son site web pour la sécurité de ses clients, pas même un lien sur les sites spécialistes de la question : pas étonnant, il vaut mieux vendre sans inquiéter.
Il est par contre indispensable de visionner plusieurs fois la cassette vidéo offerte lors de l'achat de ses caravanes et de bien lire ses recommandations, elle sont assez bien faites mais restent insuffisantes sur plusieurs points comme les systèmes stabilisateurs (AKS ...) ; la meilleure page de la documentation est celle qui représente la répartition des charges dans la caravane :


On peut regretter que la conception elle même des caravanes enfreint les recommandations de répartition de charges : deux bouteilles de propane de plus de 20 kg et une roue de secours de 17kg pour le modèle Soléria de Luxe de Caravélair sont prévues pour être logées dans le compartiment avant accessible de l'extérieur par le timon ; sur ces points on pourrait d'ailleurs dire que la bonne mesure de prévention consisterait à interdire le transport de bouteilles de propane (à charge des camping d'offrir des facilités d'approvisionnement) et la roue de secours devrait pouvoir être logée dans un coffre au niveau de l'essieu.
La grille de gonflage et d'appui sur l'attache semble correcte et en accord avec les indications d'OPEL :

Par contre, le fabricant de caravane semble être le seul à préconiser éventuellement d'accélérer et non pas forcément de ralentir (sans freiner) en cas de début de lacet (page 13 de la notice à propos de la conduite) :
" Conservez une réserve de puissance qui vous permette de rétablir l'alignement du convoi en cas de flottement de l'arrière de la voiture (sollicitation en lacet)."

La notice du constructeur OPEL, en fait, prend le maximum de précautions avec des recommandations décourageant le caravaning :



OPEL a raison de rester très directif sur la vitesse : de fait, les caravanes actuelles, sur les autoroutes fréquentées par des poids lourds volumineux, ne devraient pas être autorisées à rouler à plus de 80 km/h. Néanmoins OPEL devrait proposer des rétroviseurs de caravane convenables pour tous ses modèles pouvant tracter ou se voir interdire le montage d'attelages OPEL en usine ... d'autant que le col de cygne d'attelage est livré peint en noir ce qui nécessite de le décaper pour être conforme aux prescriptions d'usage des dispositifs antiroulis à friction genre AKS ...

Les modèles de stabilisateurs les plus répandus actuellement sont les systèmes à friction AKS fabriqués par AL-KO (http://www.al-ko.fr/fahrzeugtechnik/caravan/zubehoer/aks.html, les notices sont mêmes accessibles sur le site du fabricant : http://www.al-ko.se/bilder/aks1300.pdf)
Un autre principe de stabilisation procède par amortissement de couples de rotation : la documentation associée aux amortisseurs Tunesi explique bien les divers problèmes de rotation (tangage, roulis et lacet) : http://www.lacaravane.com/documents/tunesi630330-1.htm
Il faudrait un avis technique public sur l'efficacité comparative des différents procédés ; des publications anglaises (i.e. R. S. Sharp dont les références suivent) prétendent que les stabilisateurs à friction ne sont efficaces que pour les petites oscillations, autrement dit, le système serait assez vite inefficace lorsque les phénomènes de lacets prennent de l'amplitude ... d'ailleurs le professionnel qui vous expliquera l'utilisation de l'AKS1300 par exemple vous conseillera de ne pas visser à fond comme le préconise la notice du fabricant mais seulement 3 tour à compter du commencement de l'encliquetage de la vis de serrage ; il est d'ailleurs recommander de surveiller l'usure et de vérifier le serrage ; nous avons eu la surprise désagréable de grincements lors des premiers essais de remorquage parce que nous n'avions pas décapé la boule d'attache (DIN 74058, ISO50) qui était livrée peinte en noir par le constructeur automobile. De plus le fabricant AL-KO stipule bien (page 25 de sa notice de 40 pages) qu'il faut contrôler l'usure du système de friction en décrochant et raccrochant le système AKS tous les 100 km des premiers 500 km. La page 27 de la notice explique bien tout le soin qu'il faut apporter à la préparation de la boule d'attelage (métal à nu sans graisse ni rouille, décapé à la toile émeri grain 100-120).

Parmi les pages anglophones intéressantes, on trouve :
Un guide sur le remorquage de la société Sherline Products Incorporated: "Trailer loading and towing guide", http://www.sherline.com/lmbook.htm .
Une publication scientifique sur le contrôle latéral et longitudinal des véhicules et attelages de R. S. Sharp de l'Ecole d'Ingénieur de l'Université de Cranfield en Angleterre : "Aspects of the Lateral and Longitudinal Control of Automobiles", http://www.ee.ic.ac.uk/CAP/Reports/2001/lat_dyn_rv.pdf
(voir l'ensemble des publications de cette Université sur la Sécurité Automobile en http://www.cranfield.ac.uk/sme/ace/auto/publications.htm).

Voilà ce que donne une mise en lacet catastrophique à 100km/h sur autoroute à cause principalement des appels d'air de poids lourds ; fort heureusement, il n'y a eu, dans ce cas, aucun dégât corporel, juste un bouchon d'une heure au niveau de Montélimar un jour de grand départ.

Caravane à 15h10

Quelle "Check List" et recommandations proposer ?

  - 0) La technologie évoluant il faut toujours s'en remettre aux notices des fabricants et à l'expérience de professionnels.

  - 1) Veiller à l'entretien et la révision des véhicules : tous les 2000km ou tous les ans pour la caravane.

  - 2) Délester au maximum la caravane de charges lourdes : si possible pas d'auvent (50kg), pas de bouteille de propane (20kg), ni de boîtes de conserve, ni de livres ...

  - 3) Placer les charges lourdes obligées bien arrimées au niveau de l'essieu : roue de secours (17kg) ...

  - 4) Suivre toutes les recommandations de rangement du fabricant de la caravane : portes et tiroirs fermés, lits déployés, rideaux tirés, fenêtres et lanternaux fermés ...

  - 5) Bien relever les 4 pieds stabilisateurs de la caravane avant de la manoeuvrer et l'atteler.
 
  - 6) Ajuster le poids sur le point d'attache : il ne doit jamais être inférieur à 25 kg et, si possible, ne pas dépasser 75 kg.

  - 7) Bien régler le serrage de son système de stabilisation (AKS ...) sur la boule d'attelage.

  - 8) Bien vérifier la fixation d'attelage, freinage, de signalisation et l'escamotage (ou le retrait) de la roue Jockey.

  - 9) Vérifier la fixation et le positionnement des rétroviseurs et le bon fonctionnement de tous les feux de signalisation.

  - 10) Vérifier la pression de tous les pneumatiques conformément aux grilles fournies par les constructeurs de la caravane et du véhicule tracteur.

  - 11) Eviter le plus possible de rouler à une vitesse supérieure à 80 km/h

  - 12) Tous les 100 km vérifier le bon fonctionnement du stabilisateur anti-lacet (e.g. décrochage et racrochage du système AKS) ; l'échauffement des pneus peut aussi être le signe d'un problème d'amortissement, de freinage ou de répartition des charges.

Cette liste est éminemment perfectible mais c'est le métier des professionnels du caravaning, de l'automobile, de la sécurité et des assurances qui voudraient bien conserver vivants leurs clients.

Nous avons fait notre devoir de mutualiste en faisant connaître les risques actuels du caravaning et nous allons solliciter les associations de consommateurs afin qu'elles veillent à l'amélioration des conditions de sécurité.

Contact pour correction, amélioration et mise à jour : aime.vareille@wanadoo.fr