Commentaires de risques WEB

L'Internet est un lieu où l'on trouve relativement peu de prières essentiellement parce que les individus n'aiment pas se livrer et restent souvent obsédés par leur anonymat : une société de l'anonymat est une société de l'indifférence et de la peur où le pire est à craindre. A l'opposé une société où chacun affirme des convictions inconciliables peut conduire à des guerres de clans ou de religions.

Stat Crux Dum Volvitur Orbis : C'est la devise des pères chartreux, elle s'applique remarquablement à l'Internet : la Croix reste et le Monde change ; en effet le Christ a été crucifié à cause de ses paroles : tout individu qui s'exprime, s'expose à porter sa Croix.

Dans le genre les bonnes paroles n'ont pas de prix :

IN GOD WE TRUST : "nous avons confiance en Dieu" c'est ce qui est inscrit sur la face des pièces d'un centième de dollar américain ; certaines mauvaises langues prétendent qu'il a été parfois écrit "in gold we trust" tant que le dollar était indexé sur l'or ; en fait, il est bon d'avoir confiance dans l'avenir qui nous est réservé sans forcément vouloir absolument avoir raison comme pourrait le laisser craindre une expression comme "Gott mit Uns" (Dieu avec Nous). Puisse les américains toujours se souvenir de cette disposition d'esprit gravée sur leur monnaie.

E PLURIBUS UNUM : "de plusieurs un seul" c'est le principe fondateur des Etats Unis d'Amérique gravé sur le côté pile des pièces d'un centième de dollar ; il faut souhaiter que la révolution Internet va permettre d'étendre ce principe au monde entier ; pourquoi ne pas profiter de cette page pour rendre hommage au pays qui fait partager au monde entier cette révolution du libre échange des idées. Tous les grands projets humains sont des défis à l'impossible : on ne peut pas voler alors on fabrique des avions et des fusées, on ne peut parler aux gens qui sont de l'autre côté de la planète alors on fabrique des téléphones, on ne peut pas disposer du feu des étoiles alors on fabrique des centrales nucléaires, on ne peut pas plonger très profond alors on fabrique des sous-marins, on ne sait pas faire grand chose tout seul alors on s'unit : le désir d'unité est ici plutôt laïque mais il rejoint quelque part les recommandations d'amour des grandes religions monothéistes.

aime.vareille@wanadoo.fr