Contact Diaspora* :
        aime38@framasphere.org   @Aime38@framapiaf.org   Ma page Ellipsometrix au Laboratoire Ouvert Grenoblois    xmpp:aime.vareille@gresille.org   mailto:aime.vareille@gresille.org

Pages Perso, pas Perso ?

En 2019 la page perso est souvent une forme de combat contre la volatilité numérique des connaissances : les hébergements et les services évoluent et parfois disparaissent. Avec les progrès technologiques il est actuellement possible de stocker de plus en plus d'informations mais de moins en moins longtemps : chacun a donc intérêt de sauvegarder soigneusement ce qui lui semble important et à choisir des hébergements durables.
Cette page a été créée à l'occasion de la première fête de l'Internet en France, les 20 et 21 mars 1998, elle est restée en jachère à partir de 2007, à l'époque les 100 Mo de stockage étaient saturés, les blogs se développaient et les réseaux sociaux démarraient ; quelques informations d'ellipsométrie étaient exceptionnellement mises à jour, il faut dire que les bonnes pages universitaires ont une durée de vie de l'ordre de quatre ans, le temps d'une thèse dans un laboratoire.
Toujours inquiet de la volatilité numérique des connaissances, j'ai ouvert un blog au Nouvel Obs en 2010 qui a été fermé avec tous les autres en 2017 et dont on m'a rendu les billets que voici.

Parmi les connaissances durable il y a les logiciels libres et les données ouvertes par l'entremise de structures associatives qui les cultivent.

Certains choisissent exclusivement des réseaux sociaux extra-européens qui offrent des services gratuits dont nous sommes les marchandises :

Réseaux sociaux
        extra-européens de l'Elysée
Évidemment, je suis aussi sur ces réseaux et je ne me prive pas d'écouter le Président sur Facebook (plus de 7000 internautes sur le direct des vœux du 31 décembre 2018) : la France est le grand laboratoire des GAFAM promus par nos élus qui maintiennent leurs électeurs dans l'ignorance des alternatives européennes libres ; la démocratie devient Facebookratie ... une ingérence manifeste exclusive dans les rouages démocratiques de la France et de l'Europe.

Bref, j'ai choisi, sur ma page perso, d'indiquer exclusivement mes comptes sur des réseaux sociaux libres européens :

En 1998 quand ce site a été ouvert, beaucoup d'études sociologiques menées sur les pages web personnelles faisaient étalage d'une majorité de mauvais usages.

En réalité, au delà de toute la problématique de la trajectoire et du ''work in progress'' des pages personnelles qui sont aussi le lot de tous les autres types de page, plutôt que d'expliquer la réalité courante des pages perso, il est préférable de préciser certaines propriétés douteuses des pages réputées pas personnelles :
Une page réputée non personnelle est typiquement une page institutionnelle, d'entreprise ou d'association ; ces pages parlent donc au nom de l'institution, l'entreprise ou l'organisation qu'elles représentent, néanmoins ces informations ont été quelque part mises en ligne par des personnes. Les acteurs de l'échange d'information, sont respectivement, la personne qui a mis en ligne la page et qui est productrice de l'information, le tiers de confiance qui est l'Organisation (Institution, Entreprise, Association ...) qui revendique la page et le récepteur de l'information est l'internaute qui lit la page. Que se passe-t-il si l'internaute n'a aucun moyen de signaler les erreurs ou oublis d'une page pas perso à ceux qui peuvent agir sur son contenu ?
S'il n'y a aucune possibilité de réagir sur des informations fausses ou insuffisantes, il est clair que l'Institution, l'Entreprise ou l'Association qui sont responsables des pages incriminées risquent de perdre la confiance de leurs internautes voire de se faire attaquer pour publication mensongère ; de plus, les personnes qui ont effectivement mis en ligne les pages peuvent servir de bouc émissaire en cas de scandale. Bref, l'échange d'information n'a pas tellement intérêt à être anonyme : l'implication d'un interlocuteur responsable à toute page mise en ligne par une Organisation est incontournable même en l'absence d'obligation légale.
Autrement dit, il n'existe pas de page véritablement non personnelle : une page non personnelle est une page anonyme qui ne peut quasiment pas être modifiée parce que les personnes susceptibles de mettre à jour l'information ne sont pas joignables par le récepteur des informations.
Pour conclure sur une note positive : la page personnelle sur l'internet, l'intranet, l'extranet est une page rapidement ré-actualisable prenant en compte les observations et besoins de ses lecteurs ; la vie des Institutions, des Entreprises et des Associations dépend de plus en plus de la confiance collaborative des informations qu'elles cultivent.


licence du site Attribution-ShareAlike
        3.0 Unported (CC BY-SA 3.0)