Roses : sujet épineux inépuisable


Contact : aime.vareille@wanadoo.fr


Cette page ne donne que quelques bonnes références sur les roses.

Les bonnes informations, comme les belles roses, ne durent aussi qu'un temps, force est donc d'en garder mémoire pour lutter contre la volatilité parfois terriblement éphémère :

«Et, rose, elle a vécu ce que vivent les roses,
    L'espace d'un matin
.» (Malherbe)


Le plus bel ouvrage que l'on puisse trouver sur le sujet est :

« Le Grand Livre de la Rose », Georges Delbard, ISBN : 2850566276 , édition Somogy (10 avril 2003), http://www.delbard.com

Cet ouvrage rend hommage aux principaux acteurs français de la création de nouvelles variétés dont Charles Mallerin.


Charles Mallerin semble davantage connu outre-atlantique qu'en France :

http://www.helpmefind.com/rose/l.php?i=H118&tab=2

[From the American Rose Annual 1945, pp. 226:] Charles Mallerin, Varces, Isère, France.

[From The Makers of Heavenly Roses, p. 123: His profession had been as an engineer, in central heating, when he could, he retired to his property in Varce to breed roses...] In 1929, Charles Mallerin decided to invite French rose growers to see his new roses, especially a yellow Hybrid Tea... The yellow rose proved a success in France and America under the name 'Mrs. Pierre S. du Pont'... 

Certes, il est possible d'acheter sur l'Internet francophone certaines des variétés de roses inventées par Charles Mallerin :

http://www.danielschmitz-roses.com/pages/rosierstempspasse/charlesmallerin.htm

Cette rose est belle en nature comme en couleur inverse :





Cette inverse colorée est obtenue par soustraction au blanc et fait naturellement penser à la mythique rose bleue ; une variété a récemment été inventée par la société Suntory :

http://www.suntory.com/news/2004/8826.html


Dont l'inverse est davantage jaune que rose :




Plus sérieusement, la rose Charles Mallerin n'est pas seulement belle, elle est parfumée et savoureuse, c'est ce qu'un grand parfumeur japonais nous rappelle :

http://www.shiseido.co.jp/f/f9805kor/html/text/kor05111.htm

Savourez le goût des roses

Les roses odorantes ne sont pas seulement belles à regarder quand elles fleurissent, elles ont également un goût très agréable. Goûtez aux roses ravissantes tout comme le faisait Cléopâtre à sa table.

1.

La liqueur de rose
Des roses odorantes telles que l'Oklahoma, la Papa Meilland et la Charles Mallerin sont celles qui conviennent le mieux pour faire de la liqueur, car elles ont l'arôme profond et exubérant caractéristique des roses de Damas.
On peut mélanger plusieurs espèces différentes pour produire une liqueur aromatique savoureuse.
Ingrédients : 1,8 litre d'alcool blanc (35°), 50 à 100 g de sucre cristallisé, 120 à 150 g de pétales de roses.

Préparation :

1)

Par une journée ensoleillée, cueillez une poignée de pétales de roses (profitez d'abord de la floraison et utilisez les fleurs qui ont dépassé le stade de la pleine floraison). Mettez-les dans un bocal à large col.

2)

Remplissez le bocal de sucre cristallisé et d'alcool blanc, fermez hermétiquement le couvercle et conservez le bocal dans un endroit frais et sombre pendant environ un mois.
Cette liqueur peut être servie avec des glaçons ou avec du soda. Une rondelle de citron ravivera la couleur des pétales qui ont pris une teinte brune.

2.

La confiture de roses
Une confiture parfumée et agréablement acidulée, onctueuse.
Ingrédients : 100 g de pétales de roses, 150 à 200 g de sucre,
1 citron et demi, 100 cl d'eau.

Préparation :

1)

Coupez la partie inférieure et pâle des pétales avec des ciseaux.

2)

Lavez les pétales et essorez-les bien. Recouvrez-les de jus de citron (en utilisant 1 citron) et mélangez bien.

3)

Préparez un sirop dans une casserole avec avec l'eau et le sucre.

4)

Ajoutez les pétales de rose macérés dans le citron et faites cuire à feu doux pendant 15 minutes. Otez la casserole du feu, versez-y le reste du jus de citron (en utilisant la moitié de citron restante) et remuez bien.

5)

Laissez reposer pendant deux heures et faites mijoter à nouveau.

(Recettes parues dans Engei Tsushin, Sakatanotane Shuppan, 1988)

Ces friandises parfumées apporteront une touche de rose à l'heure du thé.